Archives par mot-clé : gouvernement par les nombres

Un article à lire dans Statistique et Société

L’article tiré de mon exposé lors de la demi-journée d’étude « Archives de la statistique » en décembre 2013 a été publié dans Statistique et Société (vol. 4, n°1, 2016), revue de la Société française de statistique, sous le titre :

 Statistique des fonctionnaires et histoire de l’État par ses effectifs (France, 1850-1950)

Résumé (par l’équipe éditoriale de la revue) : « Pour faire l’histoire d’une statistique, on se contente parfois d’en repérer les origines et les modalités en se référant aux travaux des statisticiens eux mêmes,et aux archives des organismes statistiques. Émilien Ruiz plaide pour une conception plus large des archives de la statistique, imposant le recours à une documentation sur « les usages, les non-usages et les usages détournés ». Il illustre ce point de vue en relatant la réception et la postérité de l’« Essai de recensement des employés et  fonctionnaires de l’État » publié en 1896. » Continuer la lecture de Un article à lire dans Statistique et Société

Savoir-pouvoir ou pouvoir savoir ?

Jeudi 3 mars 2016, j’aurai le plaisir d’intervenir dans le séminaire de recherche de l’axe 4 « Innovations » (argument | carnet) de l’IRHiS, animé par  Gabriel Galvez-Behar Élodie Lecuppre-Desjardin :

« L’axe « Innovations » de l’IRHiS développe une réflexion historique sur les dimensions économiques et politiques, techniques et culturelles de l’innovation appréhendée dans la longue durée. Par les changements – voire les bouleversements – qu’elle implique, l’ innovation suscite l’intérêt ou la méfiance des institutions politiques, qu’il s’agisse des États, de l’Église ou des groupements professionnels, par exemple. Aussi renvoie-t-elle à la question de sa validation politique comme condition même de son existence. C’est cette question qui sera au centre du séminaire de cette année » (source)

Pour l’année 2015-2016, les travaux du séminaire sont organisés autour du triptyque  » Innovation, politique et autorité » (programme 2015-2016).

Après Jérémie Barthas sur les innovations constitutionnelles de Machiavel, Jean-Baptiste Santamaria sur les fondations d’institutions de la fin du Moyen Âge et Audrey Millet sur l’innovation dans les fabrique du milieu du 18e au milieu du 19e siècle, je proposerai un exposé intitulé :

Savoir-pouvoir ou pouvoir savoir ?
Innovations techniques et comptage des agents publics
(XIXe – XXe siècles)

En revenant sur la question du « comptage des fonctionnaires », j’aborderai la question du « gouvernement par les nombre » en soulignant le rôle des innovations techniques, en l’occurrence celui des machines  à calculer, dans la réalisation des recensements. S’il est courant de faire des statistiques un instrument d’action publique, voire un outil de contrôle social, on ne saurait faire l’économie d’une analyse de leurs conditions de production et d’usage. Quitte à découvrir au passage que, si l’État doit compter pour gouverner, il lui arrive aussi de gouverner sans compter, voire de compter sans gouverner…

03-03-2016_IRHiS

Salle de réunion de l’IRHiS – Bâtiment A – Plan d’accès (PDF)
Université Lille 3 – Domaine universitaire du Pont de Bois
BP 60149 – 59653 VILLEN
EUVE D’ASCQ

__

Crédit image de une : « Hollerith Census Machine pantograph » en cc sur Flickr by Marcin Wichary

Le « nombre des fonctionnaires » entre doutes statistiques et certitudes politiques

ADA-STAT_Affiche26mai2014Le 26 mai 2014, j’aurai le plaisir de participer à la seconde journée d’étude organisée par Florence Jany-Catrice et Béatrice Touchelay à Lille dans le cadre du programme « ADA-STAT » (cliquez sur l’image ci-contre pour agrandir l’affiche) :

L’argument statistique à l’heure du doute. Construction, usages et limites

Mon exposé est intitulé Le « nombre des fonctionnaires » : entre doutes statistiques et certitudes politiques (France, XIXe-XXe s.). Voici l’argumentaire de la journée : Continuer la lecture de Le « nombre des fonctionnaires » entre doutes statistiques et certitudes politiques

Qu’est-ce qu’une statistique officielle ?

La réponse à cette question pourrait paraître simple : une statistique officielle, c’est une statistique produite par un organisme officiel. Dès lors, la publication d’un tableau de chiffres dans un volume produit par un organisme d’État serait l’expression d’une mesure étatique d’un phénomène, l’expression d’un « savoir d’État » en somme. Continuer la lecture de Qu’est-ce qu’une statistique officielle ?