Archives par mot-clé : Jaurès

Émile Durkheim et la croissance de l’État à la Belle époque

Durkheim (photo domaine public - Wikimedia Commons)Plusieurs auteurs l’ont déjà souligné, Émile Durkheim ne produisit jamais d’étude spécifique de l’État1. La question de sa nature et de « sa latitude d’action face au changement social »2 est toutefois centrale dans l’œuvre du fondateur de « l’école française de sociologie ».

L’objectif de ce billet3 est de revenir sur l’importance de la pensée durkheimienne de l’État dans les profonds renouvellements à l’œuvre autour des années 1900. Continuer la lecture de Émile Durkheim et la croissance de l’État à la Belle époque

  1. Voir, notamment, la préface d’Hüseyin Nail Kubali, alors doyen de la faculté de droit d’Istanbul, datée du 15 mai 1950 dans Émile Durkheim, Leçons de sociologie. Physique des mœurs et du droit, Paris, Presses universitaires de France, 1950, ainsi que Pierre Birnbaum, « La conception durkheimienne de l’État : l’apolitisme des fonctionnaires », Revue française de sociologie, vol. 17, no 2, 1976, p. 247‑258, que l’on complétera utilement de Évelyne Pisier-Kouchner, « Perspective sociologique et théorie de l’État. Remarques à propos d’un article de Pierre Birnbaum », Revue française de sociologie, vol. 18, no 2, 1977, p. 317‑330 []
  2. Bernard Lacroix, Durkheim et le politique, Paris, Presses de la FNSP, 1981, p. 45 ; on trouvera un résumé de la première partie de cet ouvrage dans Bernard Lacroix, « La vocation originelle d’Émile Durkheim », Revue française de sociologie, vol. 17, no 2, 1976, p. 213‑245 []
  3. Extrait légèrement remanié du chapitre 2 de ma thèse []