Étiqueté : passé/présent

0

Un article à lire dans La vie des idées

Paraît aujourd’hui sur La vie des idées une remise en perspective historique et comparative de la proposition du candidat “LR” à la présidence de la république : est-il vraiment possible de réduire massivement le nombre des fonctionnaires ? Oui : à condition d’une remise en...

1

Ma pauvre Lucette… les chiffres, on leur fait dire s’qu’on veut !

#OuPas! Comme dirait l’autre… Je fais une petite veille sur twitter sur l’expression “Trop de fonctionnaires” ainsi que sur le seul mot “fonctionnaires“. Pour tout vous dire, cette veille je ne la fait pas vraiment sérieusement et je la suis de moins en moins régulièrement,...

Entretien publié sur Chercheurs d’actu 0

Entretien publié sur Chercheurs d’actu

J’ai répondu à quelques questions d’Olivier Monod pour Chercheurs d’actus. Cet entretien a été publié sous le titre “Moins de fonctionnaires, moins bien payés, une situation inédite“. Chercheurs d’actu est un projet créé par Olivier Monod qui vise à éclairer l’actualité par les résultats de...

1

“Les fonctionnaires”, ça n’existe pas…

Il s’agit de revenir sur la confusion autour de la question de ce nombre de “fonctionnaires” qui aurait augmenté ou non selon que l’on considère la “fonction publique de l’État”, “les agents des opérateurs de l’État”, “la fonction publique territoriale” ou la “sphère de la fonction publique” – chacune de ces dénominations n’étant pas utilisée ici sans contradictions…

Statistiques et délinquance : l’éclairage des sciences sociales 0

Statistiques et délinquance : l’éclairage des sciences sociales

Le Monde publie aujourd’hui, sur la base d’une dépêche AFP, un article relatif au “trucage des chiffres de la délinquance à Paris” depuis plusieurs années. La question de la fiabilité des statistiques de délinquance mérite une attention particulière.

La gauche, le nombre des fonctionnaires et la revalorisation des traitements 4

La gauche, le nombre des fonctionnaires et la revalorisation des traitements

Comprendre le rapport de la gauche au pouvoir à la question des fonctionnaires impose de chercher à dépasser la dichotomie entre les “chouchous du pouvoir” d’un côté et “les fonctionnaires trahis par la gauche” de l’autre. Pour cela, il me semble utile de procéder à quelques rappels de situations historiques au cours desquelles des gouvernements de gauche ont tenté de répondre à la tension entre effectifs et traitements.